Sélectionner une page

La ventilation industrielle est un ensemble de mesures visant à organiser et à maintenir un échange d’air stable dans les salles de production. Il est à noter que la ventilation et la climatisation des locaux industriels est régie par des exigences internationales bien précises, ainsi que des paramètres spécifiques propres à chaque entreprise. BV Froid vous présente dans cet article les facteurs déterminant le bon échange d’air dans les locaux industriels.

Volume et géométrie de l’atelier

Le volume total de la pièce et sa forme jouent un rôle crucial. En effet, les paramètres du mouvement de l’air qui circule dans la pièce dépendent de la forme, des turbulences et des zones stagnantes qui peuvent se produire.

Le nombre d’employés dans l’atelier

L’afflux d’air frais nécessaire est déterminé en fonction du niveau d’intensité du travail physique. Lors de diverses manipulations qui ne nécessitent pas d’effort physique important, un échange d’air de 45 mètres cubes par heure et par employé est suffisant, et lors de travaux physiques lourds, il faut au moins 60 mètres cubes par heure.

La nature des processus technologiques et la pollution atmosphérique par les substances nocives

Pour chaque substance, il existe une concentration maximale autorisée, sur la base de laquelle l’intensité de l’échange d’air est déterminée, ce qui permettra de maintenir la concentration dans des limites sûres.

Chaleur générée par l’équipement

L’énergie thermique excessive doit être efficacement évacuée par le système de ventilation, surtout si la pièce n’est pas prévue pour la climatisation.

Humidité excessive

Si les processus impliquent l’utilisation de fluides ouverts qui s’évaporent et augmentent l’humidité, un échange doit être effectué pour maintenir une humidité stable.

Il est à noter que les exigences de ventilation des locaux industriels sont complétées par des paramètres de production individuels, la conception de l’atelier, les spécificités des produits, etc.