Sélectionner une page

Si nous voulons rester en bonne santé, nous devons être conscients des moyens permettant de réduire la pollution de l’atmosphère autour de nous, et autant plus dans nos bureaux. Ces derniers sont l’endroit où nous passons une majeure partie de notre journée, si ce n’est toute la journée. Comment devons-nous donc améliorer la qualité de l’air intérieur ? D’après les spécialistes du conditionnement d’air, l’équipe BV Froid, la stratégie la plus efficace pour réduire la pollution de l’air intérieur consiste à éliminer ou à réduire les sources de contaminants. Ainsi, une ventilation efficace est également importante car elle augmente la quantité d’air propre, élimine les polluants par filtration et aide à réduire l’accumulation d’humidité excessive.

Les meilleurs conseils pour améliorer la qualité de l’air de votre bureau

Laisser entrer l’air naturel

Ouvrez les portes et les fenêtres lorsque les niveaux de température et d’humidité le permettent. Faites-le une fois par semaine ou toutes les deux semaines. La ventilation naturelle peut également améliorer la qualité de l’air intérieur en réduisant les polluants.

Utiliser des purificateurs d’air

Les purificateurs d’air équipés de filtres font un excellent travail de filtrage des contaminants de l’air. La plupart des purificateurs d’air captent les particules, mais n’enlèvent pas les gaz et autres produits chimiques. Des filtres à charbon actif sont donc nécessaires pour éliminer les gaz et les produits chimiques.

Interdire le tabagisme dans le bureau

La fumée de cigarette contient des particules fines et des milliers d’autres produits chimiques. Cependant, l’utilisation accrue de cigarettes à l’intérieur peut contribuer à de nouvelles sources de pollution de l’air intérieur. Veillez donc à restreindre au maximum ces habitudes dans votre bureau !

Placer des plantes d’intérieur

De nombreuses plantes naturelles sont connues comme purificateurs d’air, car elles peuvent absorber les toxines de l’air, telles que l’Aloe Vera, le ficus, le Chlorophytum, l’estragon, etc.

Soyez conscient que la moisissure se développe souvent autour des plantes qui sont souvent arrosées. Nettoyez-les régulièrement !